Certaines entreprises arrivent à réaliser leurs projets digitaux au temps voulu, tandis que d’autres sont incapables de les accomplir avec succès. Quant au reste, il s’informe directement sur les erreurs à éviter avant d’entamer leur transformation digitale. De quels pièges s’agit-il exactement ? Comment y remédier ?

Ne pas désigner les bons collaborateurs pour piloter vos projets digitaux

Les entreprises négligent le plus souvent la question de compétences au moment où elles entament la transformation digitale. Elles refusent premièrement de former leurs collaborateurs internes, mais elles s’abstiennent aussi de recruter de nouveaux talents ou de faire appel aux bons partenaires. La combinaison de ces deux attitudes mène directement vers l’échec.

Pourtant, la transformation digitale nécessite des compétences qualifiées de « numériques ». Ces dernières se tournent autour de :

  • Connaissances techniques permettant aux acteurs d’utiliser les outils et les techniques digitales ;
  • Qualités professionnelles s’analysant en des capacités à interagir avec plusieurs acteurs (personnel, client, partenaire…) ;
  • Compétences cognitives désignant des aptitudes à analyser, à interpréter et à trouver des solutions ;
  • Disponibilité pour le projet : vos collaborateurs doivent avoir du temps pour s’impliquer dans le projet, il ne s’agit pas de leur rajouter ce sujet en plus de leur poste actuel.

Pour posséder des compétences numériques, deux solutions s’offrent aux entreprises : la formation ou le recours à des consultants externes.

Des objectifs inadaptés

A part l’absence de compétences, les entreprises font également face à un manque d’objectifs clairs. Il s’agit de la seconde erreur à éviter lors de la transformation digitale. Cela se manifeste généralement par des échecs au niveau des résultats.

Pourtant, la fixation d’objectifs clairs est facile à établir à condition de faire participer tous les acteurs concernés. Dès le début de la transformation, informez vos collaborateurs et tous professionnels susceptibles d’y participer. Ensuite, identifiez ensemble les forces et les faiblesses de votre entreprise en réalisant ensemble un audit. L’état des lieux vous permet enfin de définir les objectifs à atteindre. Ces derniers peuvent concerner les outils digitaux à utiliser, comme elles peuvent affecter les dispositifs à seulement améliorer.

Quelles que soient les mesures à prendre, l’essentiel est que les objectifs répondent très bien aux problèmes que fait face l’entreprise. La réalisation dépend de tous les acteurs, mais son pilotage et sa gestion sont la responsabilité d’un professionnel appelé « chef de projet digital ».

Absence d’imprégnation dans la technologie

Lorsque les collaborateurs ont du mal à s’imprégner de la technologie, ils constituent des obstacles à la réalisation des projets. Par exemple, au lieu d’être sceptiques à l’usage des outils de gestion, ils devront au contraire essayer de les apprendre. Cette attitude pourra facilement les intégrer dans l’univers.

La transformation digitale les incite aussi à inculquer la culture du changement dans leurs modes d’actions. Les applications que l’on utilise actuellement peuvent être inadaptées pour le futur, d’où l’intérêt d’appréhender de s’en prémunir.

La meilleure façon de cultiver le changement au sein d’une équipe est de favoriser la communication. Tous les acteurs doivent interagir les uns des autres afin de réaliser les projets digitaux. Ils doivent par exemple connaître les moyens à déployer, le délai d’accomplissement des actions, les progrès constatés et éventuellement les échecs.

Pour aller plus loin…

(edited) 5:06 Dans le body :