L’ergonomie logicielle est une discipline axée sur l’amélioration de la conception des applications informatiques utilisées sur le lieu de travail. Aujourd’hui, sa popularité a décliné, effacée par d’autres domaines tels que le design d’interaction ou le design d’expérience utilisateur. Cependant, elle joue toujours un rôle très important dans la prévention des risques professionnels liés à l’utilisation de la technologie.

Qu’est-ce que l’ergonomie des logiciels ?

L’ergonomie est la science qui étudie l’interaction entre les humains et les autres éléments d’un système, souvent dans l’environnement dans lequel une personne effectue son travail. L’objectif est, par la conception, d’influencer deux résultats des activités humaines dans ces systèmes :

  • les performances, entendues dans ce contexte comme la productivité, l’efficacité, la sécurité, la fiabilité, etc.
  • le bien-être, qui fait référence à la santé et à la protection des travailleurs, à la satisfaction au travail, au développement professionnel, etc.

Imaginons un poste de travail de bureau typique, où la personne est assise devant un écran d’ordinateur : Nous pouvons penser que ce lieu de travail sera sain s’il maintient des conditions adéquates de température, d’éclairage, d’absence de bruit, etc.

Le lieu de travail sera également confortable s’il dispose de chaises, de tables, de claviers et de souris ergonomiques. Il est entendu que les travailleurs dans ces conditions feront leur travail mieux, plus confortablement, en évitant les troubles musculaires et la fatigue physique et mentale. Mais les logiciels, les programmes informatiques, font aussi partie de ce lieu de travail.

Principes de conception ergonomique des logiciels

Une source d’exigences pour les logiciels est la norme ISO 9241-110:2006, qui énonce les principes ergonomiques :

  • Adéquation de la tâche : un logiciel sera adéquat s’il aide le travailleur à atteindre les objectifs de la tâche. Certains des aspects qui y contribuent sont d’éviter de présenter des informations qui ne sont pas pertinentes pour la tâche ou d’afficher par défaut les valeurs d’entrée les plus fréquentes.
  • Autodescriptif : un logiciel est autodescriptif lorsque l’utilisateur peut savoir immédiatement où il se trouve dans le processus, quelles actions peuvent être effectuées et comment les effectuer. À cette fin, la nécessité de consulter les manuels d’utilisation devrait être réduite, et le système devrait spécifier le type d’informations attendues en entrée.
  • Conformité aux attentes des utilisateurs : le fonctionnement du logiciel et le langage utilisé doivent être prévisibles et conformes aux conventions du métier. La cohérence des processus d’appel est attendue. Par exemple, le terme « Enregistrer » doit toujours être utilisé pour stocker un fichier et non des alternatives telles que « Enregistrer » ou « Télécharger ».
  • Adéquation de l’apprentissage : le système doit guider et aider l’utilisateur à apprendre comment il fonctionne, par exemple en fournissant des explications sur les processus qu’il a exécutés et sur les erreurs qui se sont produites.

Risques et conséquences d’un logiciel non ergonomique

Tout comme les lieux de travail malsains peuvent affecter les performances et la santé des personnes au travail, les logiciels mal conçus ont également des effets négatifs sur les performances et le bien-être. Cela aura des effets néfastes dans chacun de ces domaines.

Un logiciel mal conçu est un logiciel qui sera sous-utilisé, mal utilisé voire sous-utilisé. Au mieux, le collaborateur aura des difficultés à réaliser efficacement son travail, au pire, il pourra être démotivé voire faire des erreurs qui peuvent lui être préjudiciables et créer des risques non négligeables pour l’entreprise.

L’outil doit être au service de l’homme et non l’inverse. Si vos collaborateurs sont ralentis ou ressentent de vraies difficultés dans l’usage de votre logiciel, alors changez de logiciel !

Pour aller plus loin…

  • Quelles sont les étapes clés de test d’un logiciel avant lancement ?
    Un logiciel bien conçu répond à toutes les exigences du client et des utilisateurs, et il n’est démuni d’aucun bug. La réalisation d’une application nécessite des millions de lignes de code, ce qui constitue une source d’erreurs considérables. Les bugs […]
  • Pourquoi penser ergonomie dans la conception d’un logiciel ?
    L’ergonomie logicielle est une discipline axée sur l’amélioration de la conception des applications informatiques utilisées sur le lieu de travail. Aujourd’hui, sa popularité a décliné, effacée par d’autres domaines tels que le design d’interaction ou le design d’expérience utilisateur. Cependant, […]
  • Quelles sont les erreurs à ne pas commettre en gestion de projet ?
    La gestion de projet est un domaine passionnant enrichissant. Mais le gestionnaire peut être confronté à de nombreux obstacles à tous les stades de réalisation. Pour s’assurer que le projet soit une réussite, des erreurs prévisibles sont à éviter à […]
(edited) 5:06 Dans le body :