Les consommateurs taïwanais lient l’origine France d’un vin avec produit premium, ce qui vous permet d’en valoriser les cuvées, néanmoins, il vous faudra être compétitif face à une concurrence internationale.

L’activité des vins français sur le marché taïwanais semble avoir peu pâti de la crise sanitaire du coronavirus. Toutefois, ce n’est pas le cas des vins plus entrée de gamme, la fermeture des hôtels continuant d’impacter leur activité de réceptions et de banquets. Contrairement aux autres pays, le marché taïwanais n’a pas vu de développement du e-commerce du vin pendant la pandémie, car les ventes en ligne donnent lieu à des pénalités dissuasives.

  • Pas de e-commerce du vin à Taïwan car cela est interdit.
  • Le CHR fonctionne peu, les taïwanais apportent leur propre bouteille en restauration.
    Très segmenté, petits moyens et gros distributeurs.
  • Nécessité de trouver le distributeur qui convient à la gamme de vin que l’on a.
  • La vente directement aux particuliers demande beaucoup d’efforts, de promotions. Cela fonctionne surtout pour les vins haut de gamme, pas de vente en restauration mais à un distributeur qui a son groupe de particulier “VIP”.
Taïwan

La consommation de vin à Taïwan

  • Les taïwainais boivent essentiellement du vin rouge plutôt tannique. En effet, ces derniers considèrent qu’il est bon pour la santé.
  • Mode de consommation : lors du dîner ou de déjeuner, chaque plat sur la table a une fonction de santé pour le corps, le vin vient compléter les plats car jugé bon pour la santé (attention ce n’est toutefois pas le cas de tous les vins). Le vin blanc est moins apprécié car il faut le consommer froid, alors que la cuisine chinoise tout est cuisiné et donc chaud.
  • Peu de consommation de vin effervescent, pétillant, en léger décollage.
  • Selon « La Météo des marchés du vin – Focus Taïwan », les hommes vont préférer un vin charpenté puissant, tandis que les femmes préfèrent un vin doux et fruité avec une couleur intense pour les deux (ex: grenache). Ils préfèrent les vins ronds, notamment les vins de climat méditerranéen.
  • Les consommateurs n’ont pas une grande connaissance du vin, l’habillage des bouteilles est donc important. Une étiquette est compliquée, il faut donc avoir un visuel percutant. L’étiquette est très importante, le vin français est vu comme un produit qui vient de l’étranger donc un vin de prestige, car il n’y a pas de production de vin à Taïwan. Même un vin d’entrée de gamme va être choisi sur l’habillage, le consommateur va être très exigeant.
Présentation vin

La distribution du vin

  • 5e importateur de boissons alcoolisées en Asie et 1er marché des whiskies en Asie, le marché taïwanais est un marché à fort pouvoir d’achat avec une consommation par habitant d’environ 33 L/an ;
  • La France est le 1er fournisseur de vin (55 % de PDM) et ses exportations de whiskys ont également connu une croissance de 44 % en 2018 par rapport à 2017 ;
  • Les importateurs recherchent de nouvelles appellations ou des produits exclusifs, des vins naturels, vins blancs, et boissons liées à la mode des cocktails premium.

Segmentation du marché par le prix

  • Taxes de 10% sur les vins tranquilles, 20% vins effervescents (champagne, crémant, etc.).
  • Peu de vente au passage, les consommateurs taïwanais entrent peu dans les magasins de vin pour acheter du vin.
  • La vente de vin coûte cher en logistique, le climat n’est pas adapté à la conservation du vin.
  • Les vins sont y sont chers, taxes d’accises (1,50€).
  • On trouve les vins entrée de gamme + moyen de gamme en grande surface, les milieux de gamme chez la clientèle particulière et quelques cavistes et les vins haut de gamme chez les collectionneurs.
  • C’est un marché dynamique pour les vins de prestiges.
prix des vins Taïwan

Style de vin recherché par les Taïwanais

  • Le vin rosé ne trouve pas de marché, ils ne comprennent pas le vin rosé. Les taïwanais pensent encore à tord qu’il s’agit d’un mélange blanc/rouge et il faut les boire frais et jeunes. Or, à Taïwan on pense que plus on garde le vin meilleur il est.
  • Ils aiment la Syrah d’Australie, ils vont plutôt préférer chez nous le GSM (grenache syrah mourvèdre).
  • Vin Bio : c’est un marché compliqué, ils ne reconnaissent pas les certificats en France, il faut donc refaire toutes les analyses pour avoir agrément vin bio.
  • Champagne : cela nécessite de trouver un distributeur qui vend à une clientèle particulier.

Pour en savoir plus sur le marché taïwanais.

Vous souhaitez lancer votre projet d'export ?

Confiez-nous la gestion. Nous vous accompagnons dans le pilotage stratégique et opérationnel de A à Z. Pour cela, contactez-nous.
(edited) 5:06 Dans le body :