Elles étaient en hausse en 2019, mais voilà que le Brexit, le taxe Trump et la crise du Covid-19 sont passés par là. On comptait un niveau exceptionnel à 14 milliards d’euros soit une hausse de 5,9 %, tandis que de janvier à août 2020, les exportations françaises de vin ont chuté de 18 %. Soit une baisse de 24% du chiffre d’affaires de l’export sur le premier semestre 2020. Fait nouveau, le prix moyen à l’export est en recul de 6% à 6,43 €/l selon la campagne FranceAgriMer.

FranceAgriMer indique notamment que c’est la première fois depuis 2008-2009 que l’on constate sur le marché une baisse aussi marquée.

Le recul le plus significatif relevé se porte sur les vins effervescents, les champagnes et les crémants, avec une baisse de 28 % en valeur et 22 % en volume, 6% en volume et 13% en valeur pour les vins tranquilles.

Selon Business France, les marchés à prospecter pour le vin sont :

  • Malgré le Brexit, les marchés anglo-saxons, l’Europe rhénane, l’Asie du Nord-Est ainsi que la Scandinavie.
  • Si vous êtes producteur de vins bio, sachez qu’il y a une demande croissante en Europe et que 40% des vins bio importés par les Etats-Unis sont français.
  • Pour les vins mousseux (hors champagne), les pays les plus dynamiques sont les Etats-Unis, l’Allemagne puis la Belgique et le Japon.

Selon Business France, les marchés à prospecter pour les spiritueux sont :

  • Les pays tiers, toutefois, renseignez-vous sur les préférences du pays quant aux produits consommés mais aussi sur les réglementations.
  • Demande grandissante de Rhum agricole dans les pays anglo-saxons.

Selon Business France, les marchés à prospecter pour les bières sont :

  • L’export de la filière brassicole est en phase de test et d’observation, les marchés à cibler sont ceux de proximité Belgique, Allemagne, Espagne, l’Italie, le Royaume Unie.
  • La Chine aussi se développe.

Le ralentissement de l’économie risque de se poursuivre, de même que la guerre commerciale avec les Etats-Unis, le circuit CHR ne se remettra que lentement de la crise, les consommateurs seront plus sensibles aux prix et les surstocks devront encore se résorber.

Téléchargez dès maintenant votre exemplaire gratuit du livre blanc Où exporter en 2021 ? 👉 https://bit.ly/31lBuzL

(edited) 5:06 Dans le body :